Pourvu que ça mousse ! (ou 5 bonnes raisons de fabriquer ses savons)

Me voilà de retour après une petite pause et comme prévu je vais vous parler de savons !  Alors oui je sais ça fait un moment que je vous en parle et ça a mis du temps à arriver mais vous allez voir ça vaut vraiment le coup de fabriquer son savon… et je suis sure que ça va vous donner envie 🙂

J’en profite aussi pour inaugurer une nouvelle rubrique  sobrement intitulée Consommer moins pour vivre plus dont je vous parlais ici. Voilà donc 5 (très) bonnes raisons de fabriquer ses savons…

 

5savons

 

peau

Tout d’abord parce que l’on sait exactement ce qu’il y a dedans, qu’on évite tous les produits chimiques type parfums de synthèse, colorants, allergènes et j’en passe. Ensuite parce que le procédé utilisé, nommé saponification à froid, permet la synthèse de glycérine excellente pour l’hydratation de la peau… et oui le savon qui assèche et la peau de croco c’est fini  ! On peut aussi surgraisser les savons – et c’est même vivement conseillé – ajouter des huiles essentielles adaptées à son type de peau et des actifs naturels qui font d’un simple savon un vrai soin complet. Pour exemple dans mon savon habituel qui est surgras (recette dans le prochain article) j’ajoute de l’argile rouge, idéal pour les peaux sensibles. Résultat, ma peau est bien plus lisse, hydratée et tous les petits boutons disparaissent…. magique !

 

eco

 

Et bien oui, parce que le savon vendu dans le commerce c’est cher… surtout si on recherche une qualité équivalente à ce que l’on obtient chez soi avec la saponification à froid bien qu’il faille acheter une huile de qualité au départ. De plus fabriquer son savon est une vraie démarche, on court-circuite les réseaux habituels et les grandes surfaces. Je ne sais pas vous mais personnellement je préfère donner mon argent à un producteur d’huile bio plutôt qu’à une grande multinationale… chacun son truc.

 

dechet

Pas d’emballage, juste la bouteille d’huile en verre à recycler ou à récupérer et oui bon… la bouteille de soude vide mais il n’en faut pas beaucoup et si vous utilisez des cristaux il y a moyen de les trouver dans une boite en carton…. Enfin je ne vous parle pas ici de fabriquer des tonnes de savons tous les mois dans des moules fantaisies jetables et avec des paillettes mais bien juste ce dont on a besoin (dans des moules réutilisables ou de récup’ bien sûr).

 

tete

Cela peut paraître étonnant mais fabriquer ses savons est une activité tout de même très créative et qui demande un minimum de concentration… Personnellement ça me demande beaucoup de calme et je trouve cela très reposant. C’est aussi très excitant au moment de les démouler, parce que comment vous dire…niveau couleur et odeur… c’est un peu la surprise 😀 . Enfin, c’est très valorisant de les regarder sécher, de les utiliser pour la première fois et même de les offrir.

 

classe

Pour toute les raisons citées au dessus auprès des gens un peu écolos et même auprès des autres… essayez donc d’offrir des savons faits maison à noël et on en oubliera que vous êtes devenu végé … oups,  je m’égare un peu là !

 

Plus sérieusement, je vous conseille vivement de vous lancer, je sais que ça peut paraître un peu flou ici mais je reviens bientôt avec un article rempli de conseils pratiques et avec ma recette favorite.

Et vous, avez vous déjà fait vos propres savons ? Avez vous envie de vous lancer ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !